Les traités internationaux sont des contrats entre les États. Un traité peut être signé, puis ratifié par un État : 
  • La signature d'un traité n'est pas juridiquement contraignante. Elle indique cependant une intention de ratifier la convention. Les traités relatifs aux droits de l'Homme sont souvent signés lorsque l’Etat propose sa ratification au parlement national. 
  • Lorsqu'un Etat ratifie un traité, il est juridiquement obligé d'y adhérer et de mettre en place des lois et des politiques qui sont compatibles avec le traité. En conséquence, beaucoup d'États ont révisé leurs constitutions et autres lois afin de garantir la protection des droits de l'Homme. 
 
Dans les deux cas, un État peut émettre une réserve sur certains articles de la convention.
 
La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH) a été adoptée par l'Assemblée Générale de l'ONU le 10 Décembre 1948. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, cette Déclaration a énoncé les droits civiques, politiques, économiques, sociaux et culturels fondamentaux de tous les peuples de tous les pays. Bien que la DUDH ne soit pas juridiquement contraignante, les droits qui y sont inscrits constituent aux yeux de la majorité les normes fondamentales des droits de l'Homme.
 
Sur la base de la DUDH, l'Assemblée Générale de l'ONU a élaboré le Pacte International Relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) ainsi que ses deux Protocoles Facultatifs, et le Pacte International Relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels (PIDESC) ainsi que son Protocole Facultatif. Contrairement à la DUDH, ces Pactes deviennent juridiquement contraignants dès leur ratification. Ensemble, la DUDH, le PIDCP et le PIDESC forment la Charte Internationale des Droits de l’Homme. La Charte Internationale des Droits de l’Homme forme la base du droit international des droits de l'Homme.
 
Depuis 1945, une série de traités internationaux relatifs aux droits de l'Homme a été élaborée. Presque toutes les conventions de l'ONU relatives aux droits de l'Homme s'accompagnent d'un organe de traité de supervision chargé de veiller à ce que les États remplissent leurs obligations en matière de droits de l'Homme. Les traités internationaux relatifs aux droits de l'Homme sont, entre autres :