Les « principes généraux de droit » aident à interpréter le droit international des droits de l'Homme en particulier, et le droit international en général, sans toutefois faire techniquement partie de l'ensemble du droit international des droits de l'Homme. Le champ d'application des principes généraux de droit, auquel se référe l'article 38(1) du Statut de la Cour Internationale de Justice, est peu précis et controversé. Cependant, les principes généraux de droit peuvent être compris comme étant les règles juridiques communes à un grand nombre d'Etat. Ils aident aussi les magistrats à juger les cas individuels. À titre d'exemple, la non-discrimination et la proportionnalité des peines sont des principes généraux de droit reconnus par les nations civilisées. Un autre exemple de principe général de droit est le principe de proportionnalité, qui oblige les Etats à ne pas agir plus que nécessaire pour atteindre un objectif, sous peine de violer les droits de l'Homme.