Les instruments de défense des droits de l'Homme ont été élaborés pour prévenir les violations des droits fondamentaux de tous, notamment des groupes de personnes qui sont qui sont plus susceptibles de voir leurs droits violés, d'être victimes de discrimination et d'avoir besoin d'une protection spécifique. Les Etats doivent prendre des mesures particulières pour éviter les violations et garantir que les groupes vulnérables jouissent pleinement de leurs droits de l'Homme, notamment :

  • les femmes et les filles
  • les enfants
  • les réfugiés
  • les personnes déplacées dans leur propre pays
  • les apatrides
  • les minorités nationales (religieuses, politiques, ethniques, linguistiques, raciales, etc.)
  • les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes
  • les populations autochtones
  • les travailleurs migrants
  • les personnes handicapées
  • les personnes vivant avec le VIH/SIDA